Constipation et grossesse : comment vaincre la peur de pousser ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous êtes enceinte ? Vous êtes constipée ? Pas de panique, nous allons vous donner quelques conseils.

Constipation et grossesse : comment vaincre la peur de pousser ?

Pourquoi la constipation est-elle fréquente chez la femme enceinte ?

Comme vous devez certainement vous en douter, les femmes enceintes sont souvent sujettes à une constipation. Mais qu’en est-il vraiment ? Il faut savoir que lorsqu’une femme tombe enceinte, de nombreux changements opèrent dans son corps.

Et parmi ces derniers, il est parfaitement possible de parler de la progestérone. Il s’agit tout simplement d’une hormone qui est fortement secrétée pendant la grossesse d’une femme. Cette dernière permet de ralentir le travail des muscles intestinaux.

Notons également qu’à ce même moment, l’utérus va prendre plus de place sur l’appareil digestif. Sans oublier le fait qu’une future maman, réduit considérablement son activité physique, ce qui agit essentiellement sur le transit également.

Néanmoins, il faut savoir que ce ne sont pas toutes les femmes qui ont des constipations. Chacune a un transit différent, en fonction de son corps. Cependant, si vous ne souffrez pas de ballonnements, ni de maux de ventre, vous n’avez pas besoin de vous affoler. Cela est parfaitement normal.

Cependant, nous vous conseillons fortement de ne pas prendre un médicament si vous n’avez pas eu l’avis d’un médecin.

Comment remédier à une constipation pendant la grossesse ?

Bien évidemment, il est parfaitement possible de remédier à une constipation pendant la grossesse. Voici quelques conseils qui devraient certainement vous aider :

  • Mangez des fibres : que ce soit pendant la grossesse ou non, les fibres sont un excellent moyen d’accélérer le transit intestinal d’une personne. Il est donc nécessaire d’en manger, si vous rencontrez des problèmes de constipation.
  • Boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour. Cela vous aidera également à aller à la selle.
  • Privilégier un début de repas avec un aliment gras comme l’avocat ou des crudités avec une cuillère de vinaigrette ou d’huile d’olive.
  • Éviter les aliments qui peuvent ballonner ou qui sont difficiles à digérer.
  • Privilégier les produits contenants du bifidus actif.

Une nouvelle hygiène de vie est indispensable

Comme vous devez certainement vous en douter, une nouvelle hygiène semble être obligatoire. Vous pouvez parfaitement continuer de faire du sport.

En effet, vous pouvez parfaitement faire de la marche ou encore du yoga. Comme vous devez certainement le savoir, les sports extrêmes ne sont pas forcément conseillés.

Les bons gestes pour vaincre votre peur de pousser !

Et si vous avez vraiment la peur de pousser, pas de panique, nous allons vous donner quelques conseils qui devraient certainement vous aider :

  • Aller aux toilettes dès que vous en avez envie. En effet, il ne faut pas laisser une occasion passée. Pourquoi ? Tout simplement parce que les selles deviennent dures et sont donc plus difficiles à expulser.
  • Avoir la bonne position lorsque vous êtes aux toilettes : il est préférable d’être presque accroupi pour que les selles puissent partir de manière plus simple.
  • Ménagez également votre périnée : ne poussez pas trop fort, faites le strict minimum.

En conclusion, il est parfaitement possible de pousser lorsqu’on est en enceinte et constipée. Néanmoins, faites tout de même attention et essayez de changer vos habitudes.


Lisez aussi:

Constipation et aérocolie : comment éliminer les gaz intestinaux ?

Constipé et mal au dos : que manger pour se soulager ?